Revenir au site

Entrée dans la 4e dimension

Voilà : il y a un avant et un après 21 octobre 2018.
Cette date marque l'entrée pour moi dans la 4e dimension. Celle de Star Trek ?, pas exactement, il s'agit de celle du Coeur.

Ce jour-là j'ai fait l'expérience de ressentir une vague d'Amour-Tendresse déferler avec une infinie douceur, du sommet de mon crâne jusqu'à mes pieds en m'enveloppant toute entière. Wahou. Comme des milliards de petites particules blanches scintillantes venant m'offrir un torrent d'Amour au plus profond de mon Être, dans chacune de mes cellules.

Je crois que je peux le dire à présent : je m'aime.

C'est vraisemblablement ça que l'on appelle l'Amour inconditionnel, l'Amour de soi, l'Amour universel.

J'avais lu cette notion d'Amour appelé Transcendance à de multiples reprises dans des livres, pensant que c'était une image, une notion théorique, une sorte d'idéal inatteignable ou accessible qu'à de rares Grands Eveillés, et voilà t'il pas qu'un beau dimanche d'octobre à Plazac, "ça me tombe dessus" !

Oui, j'emploie cette expression car c'est arrivé bien malgré moi, indépendamment de ma volonté : j'ai basculé - ou plutôt qqc a basculé en moi - dans ce bain infini d'Amour,

Le moment qui précède cette bascule est marqué par une traversée émotionnelle intense : j'ose verbaliser devant un groupe une peur panique à l'idée de revisiter des choix sur lesquels j'ai fondé une partie de ma vie jusqu'alors, terrorisée par un potentiel effondrement imminent, me sentant menacée dans mon existence.

Voilà donc que je me retrouve à oualpé (c'est une image :-) !), au milieu de 30 paires d'yeux, dévoilant toutes mes parts d'ombres, mes petitesses et ma vulnérabilité au grand jour.

Et c'est là que l'impensable se produit : grâce au soutien silencieux de chacun, je traverse mes peurs, comme si je marchais sur un tapis de braises rougeoyantes, sans mourir sur-le-champ : je regarde mes peurs, je les accueille, je m'accueille, je discerne, tout s'éclaircit.

Les croyances, les certitudes, les repères, les conditionnements fondent comme neige au soleil et j'accueille ce qui est (non pas ce que je voudrais qu'il soit !), sans jugement.

Et hop, la bascule a lieue, je change de paradigme, un véritable saut quantique.

Depuis lors, je me sens exister dans une version améliorée de moi-même (combien ça peut être : 3.0, 3.1 ?, je ne saurais le dire), qqc de l'ordre d'une expansion de moi-même (pour avoir une image, regardez la scène finale du film Lucy de Luc Besson).

Je suis sous une douche permanente d'Amour qui continue de couler, couler, couler joyeusement et que je partage autour de moi, en toute simplicité.

Un autre élément important depuis ce 21 octobre est que je suis devenue bienveillante envers moi-même : je m'accorde beaucoup de douceur, je respecte mon rythme et mes besoins, notamment de repos, de rigolade, de créativité, d'harmonie et de mouvements.

Côté émotionnel, ça ressemble à un grand lac à la surface lisse, à peine remuée par quelques ronds concentriques une fois un caillou jeté, bien loin de la 3e dimension vécue jusqu'ici, ma respiration s'est ralentie et approfondie, mon ventre respire librement, mes épaules se sont abaissées, mes articulations ont dégonflées et la douleur a quasi-disparue, ma gorge est libre et mon énergie incommensurable.

Je suis à présent branchée sur mes envies, mes élans, mes intuitions, et non plus sur mes peurs et le stress.

Je ressens une joie profonde à exister, au-delà des tracas du quotidien. Et par dessus tout, je me sens libre.

J'ai par ailleurs fait l'incroyable découverte que je tiens debout, seule, sans béquille, que je peux (aussi) compter sur moi.

J'ai la sensation de porter des godasses aux semelles de plomb, collée au sol.

Certains djeun's pourraient dire "Elle a pris la confiance". C'est vrai, j'ai confiance en la Vie à présent, totalement.

Dans ce chaos, consécutif aux décisions nécessaires suite à ce réalignement, j'ai la conviction que quoi qu'il arrive je saurais faire face.

Je me sens pleine de gratitude et toute émerveillée de me sentir en capacité de mobiliser des ressources insoupçonnées jusque-là.

Mes interactions avec les autres sont également facilitées, fluides, je mets de l'énergie "pour" dans mes relations, pour construire au-delà de nos différences, sans effort, je constate avec bonheur que ça se fait.

Un autre constat, non des moindres, est que je suis (enfin !) sortie du triangle dramatique de Karpmann où je tenais fidèlement mon rôle de super-victime, combattant les bourreaux et adorant les sauveurs.

Je sens que j'ai pris ma juste place dans la Vie, et avec elle la responsabilité pleine et entière dans ce que je vis et choisis d'expérimenter à présent.

Et bien ça vous change une femme, si !

J'imagine que certains esprits cartésiens pourraient avoir du mal à me lire, cela n'a pas d'importance, je ne veux convaincre personne. Mon intention est simplement de mettre en mot cette merveilleuse expérience transformante pour me permettre de la reconnaître et l'intégrer.

Et si toutefois elle peut être utile à qqn, tant mieux.

Chers Frères et Sœurs qui avez créé les conditions pour rendre possible l'entrée dans la 4e dimension, je vous adresse une infinie gratitude : Nadine, Patrice, David, Sabrina, Philippe, tous les Lasiens et Guides présents ce 21 octobre à Plazac.

Lumière & Amour

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK